Gravity cake Tagada

Tagada tagada tsoin tsoin.

Aujourd’hui je vous poste une recette que j’ai fait pour les 18 ans de ma sœur. Bah oui, 18 ans ça se fête, et chaque année je mets un point d’honneur à lui faire un super gâteau, le problème, c’est que chaque fois je dois faire plus fort que l’année précédente. La dernière fois, je lui avais fait un Rainbow cake qui avait fait sensation. Mais là je devais faire encore plus éblouissant pour ses p’tits yeux.

Pour la petite histoire, je lui ai demandé ce qu’elle préférait comme bonbon. Elle m’a répondu: Carambars, Arlequins et chewing gum… Bah vu comme ça, mon gâteau était mal barré. Elle a fini tout de même par me lâcher les fraises Tagada, et ça, ça m’arrangeait plutôt bien.

Me voila donc parti pour faire ce fameux Gravity cake qui fait fureur sur la toile. Comme à mon habitude, j’y suis allée un peu au feeling, ce qui m’a vallu des sueurs froides mais le résultats est là. Bref, passons à la recette:

Préparation: 1h

Cuisson: 20 min par génoise

Repos: Une nuit

Déco: 1h

Il vous faudra:

Deux génoises:

  • 8 oeufs
  • 250g de sucre
  • 250g de farine
  • 2 sachets de levure chimique

Pour la crème:

  • 20 cl de crème fraiche liquide entière ultra froide ( c’est important)
  • 200g de chocolat noir
  • 2 Oeufs
  • 100g de sucre en poudre

Pour la déco:

  • Des Fraises Tagada. De mon coté j’en ai pris des classiques, des pink et des purple, pour varier un peu la couleur et rendre quelque chose de moins uniforme.
  • 20 cl de crème fraiche
  • 3c.s de sucre
  • Des pailles
  • Des pics à brochettes
  • Des pics apéro
  • Du fil alimentaire très fin

Commencez par les génoises.  Vous pouvez les faire en deux fois si vous n’avez qu’un moule, ou en une si vous avez deux moules. J’ai pris un moule de 24 cm de diamètre. Amplement suffisant. Les proportions données sont pour les deux génoises. J’en ai d’abord fait une, puis l’autre.

Beurrez et farinez généreusement votre ou vos moules. Préchauffez votre four à 180°.

Dans un robot ( ou au batteur mais il faut être rapide), montez les blancs en neige. Puis ajoutez tour à tour, le sucre, les jaunes, la farine mélangée à la levure. Ne fouettez surtout pas de trop, une fois le tout incorporé, c’est bon. Ca ne prend que quelques minutes voir secondes.

Ensuite, versez la pâte dans le moule. Pour rappel, si vous n’avez qu’un moule, n’en mettre que la moitié. Si deux moules, bah, la moitié dans chaque, vous l’aurez compris.

Enfournez 20 min.

Plantez un couteau dans le gâteau pour vérifier la cuisson, puis laissez tiédir avant de démouler. Laissez refroidir complètement.

C’est parti pour la mousse. Faites monter la crème en chantilly ( d’où l’importance de la crème bien froide, elle montera bien mieux. Vous pouvez aussi préalablement placer vos ustensiles au congélateur, vous êtes sur d’obtenir une super chantilly de compet’).

Pendant qu’elle monte, faites fondre le chocolat ( vous pouvez ajouter un peu de beurre pour que ça soit plus facile).

Fouettez les oeufs et le sucre jusqu’à ce que le mélange blanchisse et devienne mousseux. Ajoutez le chocolat fondu, et remuez bien. Une fois le mélange bien refroidi, ajoutez un quart de la chantilly. Lorsque le mélange est homogène, vous pouvez mettre le reste.

Placez votre génoise dans un cercle à pâtisserie. Coulez par dessus la mousse, et mettez au frais jusqu’à ce que la mousse au chocolat ait bien pris. Puis posez la seconde génoise par dessus. Appuyez un peu, pour qu’elle adhère à l’étage du dessous. Laissez prendre une nuit.

Le lendemain, fouettez la crème fraiche en chantilly bien ferme. Ajoutez le sucre. Démoulez délicatement votre gâteau, et  » glacez » le de chantilly.

C’est là que les choses sérieuses commencent. Normalement pour les gravity cake, les bonbons se collent au chocolat. Moi au cinquième bonbon ça m’a gonflé. J’ai changé de technique.

J’ai donc scotché deux pics à brochettes ensemble pour avoir une brochette plus grande, puis j’ai enfoncé ces pics à brochettes dans des pailles en plastique, que j’ai scotché ensemble pour faire un pieu de base, de 4 bâtons en tout. J’ai planté ceci dans le gâteau à l’endroit que je souhaitais, en biais, le plus profondément possible.

Ensuite, j’ai fait 4 « guirlandes » de bonbons, en les piquants les uns à la suite des autres avec des pics à apéro. J’ai laissé le pic du bas très apparent de façon à pouvoir le planter dans le gâteau.

J’ai planté mes  guirlandes autour du mat de base, et j’ai fixé le tout avec un fil alimentaire. Alors là à moins que vous ayez un bras de plus, je vous conseille d’appeler à l’aide pour tout tenir.

Il suffit après de disposer le reste des bonbons comme ça vous tente, laissez parler votre coté artistique. La chantilly colle bien aux bonbons, vous pouvez sans problème en placer sur le coté du gâteau.

Placez au frais jusqu’au moment de servir. N’oubliez pas de déposer le sachet de bonbon sur le haut de votre sculpture, en la faisant tenir tout bêtement sur le mat de base. Tout est une question d’équilibre.

Et voilà. Sensations garanties.

 

4 commentaires

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s